05/06/2006

Rencontre (sans contact) au parc

Ce matin, en me promenant au parc Montsouris (ma prédilection actuelle ;-), je vois une fille sur un ban en train de dévorer une livre de Patrica CROMWELL.
Je remarque tout d'abord les chaussures, pas tres jolies. Et surtout, je reconnais cette fille. Je l'avais vu une fois dans le métro, et son visage longiligne avec ses cheveux mi-longs m'avait marqué.
Pas vraiment belle ... mais qqchose de touchant, sans doute j'ai cru sentir bcp de douceur et de gentillesse en elle. Mais un visage un peu ingrat et elle ne sait pas se mettre en valeur, c'est bien dommage.

12:54 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Aaaah... Ça fait toujours rêver les hommes, une fille assise sur un banc, qui lit... je me demande pourquoi ?

Écrit par : esrelle | 05/06/2006

Sur le banc Oui, elle lisait. Et moi j'écrivais plein de choses sur mon bloc-notes.
Qui sait si un jour les filles sur les bancs liront du Eric SALIEGE ... ;-)

Écrit par : Eric | 05/06/2006

Pourquoi ? Parce que l'on ne sait jamais, à quoi elle pense. On observe l'évolution, dans son monde d'écriture, et on voudrait y être inclu. On voudrait être l'héros qui la fait vibrer ou le méchant, tellement sensuel ...

Écrit par : Nola | 06/06/2006

Lecture Quoique... Patricia Cornwell... Da Vinci Code... ou un autre best-seller... Pas tellement le signe d'un esprit vraiment curieux et "cultivé", non ?

Écrit par : nuages | 06/06/2006

Je pense aussi, Nuages D'un autre coté, j'ai tres tres peu de lectures, en dehors de KAFKA, certaines Stephen KING et Clive BARKER, LOVECRAFT ...

Nola : je t'avouerais que je n'avais pas spécialement envie d'etre l'un des protagonistes de ce qu'elle lisait.

Écrit par : Eric | 06/06/2006

je vous trouve bien sévères le maître du blog, et ses voyageurs ; "pas vraiment belle", "visage ingrat", mais elle vous a touché quand même non, donc elle a de la grâce et ce n'est pas ordinaire ; chaussures pas très jolies, et pas très curieuse, ni cultivée (comme une salade !). Alors dirigez vous vers elle, regardez là sans mépris, même si elle lit un livre de la collection Harlequin, ne l'égratignez pas davantage ; nous sommes tous des Etres de LUmière et si notre part d'ombre - à un moment de notre vie - nous empêche de briller, c'est une belle rencontre qui nous aidera ... Qui vous retient, vous, de parler avec une inconnue, de s'intéresser à sa lecture, et saisir l'occasion de lui parler de vos livres préférés, d'un film, d'une mélodie , bref de quelque chose à partager , de quelque chose à lui offrir tout simplement.

Écrit par : transparente | 10/06/2006

Les commentaires sont fermés.