31/12/2005

Explorations des souvenirs

Ce matin, je suis parti me promener, dans le froid, et plutot tranquille (le "désert") retrouver des endroits familiers dans cette ville, ce college que j'ai fréquenté il y a bien 20 ans.
Au programme musical, le dernier Sigur Ros "TAKK" (merci en Islandais), qui accompagnait terriblement bien cette balade hivernale.
Là, où j'ai eu certains de mes premiers émois. Une fille, la premiere, que j'ai essayé de rencontrer par la suite. Un premier echec.
Tant de souvenirs...
Et comme j'ai changé depuis... mais en bien :-)

Puis de retour chez mes parents, juste avant que la neige ne tombe; dans le local de la machine à laver, un petit sifflement, surement du conduit d'aération, mais comme le flux n'est pas constant on dirait, la hauteur tonale du bruit changeait.
Si bien qu'on pourrait plutot l'assimiler à de la musique du hasard qu'à un simple bruit.
Ca me rappelle un reportage sur Giacinto SCELSI, compositeur contemporain italien, qui avait des méthodes et une approche peu orthodoxe de la musique.
Du genre à donner une seule note sur un magnétophone à son "negre" pour qu'il lui écrive une symphonie.
Dans le reportage fiction on voyait des hommes essayer de traquer des sons à travers les murs...

Scelsi1
Scelsi2
Sigur Ros videos (n'hésitez pas à les découvrir, notamment "viðrar vel til loftárása"

Et comme je m'absenterai cet après-midi pour rejoindre la capitale, alors Bonnes Fetes et surtout une douce année 2006 à toutes et à tous, en espèrant moins vous solliciter dans mes soucis, et coups de blues :-)

00:07 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

30/12/2005

"Last night I dreamt somebody love me" (MORRISEY)

Cette nuit, encore un reve (il parait que c'est signe de bonne santé mentale que de s'en souvenir...) :

Je revais que je chantais, je faisais des essais.
Je n'ai pas noté les autres reves de la nuit, trop confus, pas intéressant dans cette mélasse de pensées.
J'allais dans une petite salle, rose (!), sans moblier, sans rien à part un canapé tres confortable, en velours rose. Ca n'était pas une salle d'enregistrement (pas de micros de chant), et il n'y avait qu'une seulle entrée. A vrai dire, elle était en sous-sol un peu cachée. Et je savais qu'il y avait une fenetre à fond sans tein, avec les techcniciens derriere.
Je m'étais planqué sous le canapé, pour qu'on ne me voit pas justement ... mais je ne sais plus pourquoi.
Ensuite, j'allais dans cette salle des techniciens, il y avait aussi des "décideurs". Et on me dit que ce que j'ai fait (chanté), c'est pas mal, mais je n'ai plus de parrain ("piston"). Car celui m'a poussé Stephen CROHKER n'est plus dans le coup, plus à la mode...

Plus tard, je suis dans une salle (une maison, au RDC) avec une dizaine de personnes, dont ma famille. Nous sommes assis sur des canapés, le soleil arrose la piece à traver les vitres des portes-fenetres de la terrasse.
Et une jolie fille arrive, je la connais. Elle a une émission à la télé sur la musique (!), et joue dans une série.
Je passe ma main dans ses cheveux, elle a un visage tres rond, des yeux un peu boursouflés comme si elle était fatigué, ou portant des lentilles de contact, mais elle est tres mignonne à mon gout. Les cheveux courts mais touffus, plutot blonds chatain.
Je l'enlace, je lui fait des bisous un peu partout, sur le visage et le cou. Je m'étonnais d'ailleurs d'etre aussi détendu et faire de telles choses tendres avec une fille devant ma famille (moi qui n'aime pas exterioriser mes sentiments, mes affections).
Tres étrange sensation, était-ce ma douce compagne ? On était si tendre l'un envers l'autre...

Je lui demande ce qu'elle fait maintenant, et elle me révele qu'elle ne fait plus que jouer dans la série.
Elle m'avoue que si je ne suis pas de le coup, c'est car elle a oublié de parler de Stephen CROHKER dans son émission (ou plutot sa série).
Je lui dit que de toutes facons, tout ce show-biz, etc, c'est de la merde, je n'en veux pas; et que c'est aussi bien comme ça.

Tilda SWINTON (photo) est ce que j'ai trouvé de plus proche... A défaut de plus précis.

13:41 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

29/12/2005

Un peu d'égo-centrisme ne nuit pas de temps en temps

Et voila, plusieurs photos de votre illustre hôte.
Suite à quelques mignonnes remarques, j'ai eu l'idée de ce vote, laquelle préferez vous ?
Laquelle vous fait le plus peur ?
Laquelle vous inspire le plus confiance ?
Laquelle vous fait le plus (sou)rire ?
Laquelle vous semble la plus représentative de moi (d'apres ce que vous avez lu de moi ...) ?
Etc ?

20:51 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |