23/12/2005

GY!BE : A la vitesse de Dieu, toi, l'empereur noir.

Godspeed you! Black emperor... encore et toujours.

A l'heure où des amis m'ont introduit dans la mouvance gothique avec une chouette soirée dans un bar de Paris, j'écoute à coté ce post-rock.
Car c'est comme ca qu'on l'appelle, il parait.
Post... comme post-apocalypque. Post-rock, le rock est mort, vive le rock !
GodSpeed que des voisins adorables m'ont fait découvrir je ne sais comment.
Godspeed, une poignée d'album, un premier album avec 3 morceaux, pour 1h d'écoute au total (avec tt meme 5 minutes de silence), un double album avec 4 morceaux (!)
Pour bcp de personnes, surement un groupe à éviter; car trop de bruits bizzares, des sons qui craquent, des arrangement parfois hard, ou parfois trop orchestraux lancinants...
Pour d'autre, un groupe comme il en manque trop; un groupe sans paillettes, aucune photo nette d'eux, une musique indéscriptiblement belle, profonde et forte; des émotions, des compositions incroyables (comment font-il ca ? en live ?)
GodSpeed ou un premier album réalisé sans aucun clavier (dixit la pochette), mais avec des magnetos pour faire des boucles de cordes brevetées (dixit la pochette). D'ailleurs parfois on se demande comme ils font tout ca, car j'imagine qu'il n'y a aucun synthé dans l'affaire.
Pourquoi s'en tenir aux instruments traditionnels et fuir les instruments electroniques/numériques ? Bonne question, ca peut paraitre bete; et pourtant j'aime leur démarche.

Quelques exemples :
* le début de "Motherfucker=redeemer (part 2)", du bruit blanc presque, tout en dissonnace, avec le violon; puis l'éclaircit arrive, la dissonnance disparait peu à peu, une basse commence à remuer à droite, suivie d'une deuxieme (!) à gauche.
* Terrible canyons etc; le début, avec un son d'on ne sait quel instrument (des cuivres ?) mêlés à ce qui semble etre des klaxons au loin, le tout parfaitement musical

J'écoute bcp Godspeed, c'est peut-etre la musique de l'apres apocalypse, mais on y est déja, non ? Et puis apres, il y a de l'espoir quand meme, car quand tout est détruit, tout reste à reconstruire, une chance de changer la donne.

19:50 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Merci pour ta visite et pour ton commentaire... je découvre ton blog, je m'y attarderai un de ces quatre...
En attendant, je te souhaite une très bonne fête de Noël...

Écrit par : Béa | 23/12/2005

Salut ! Pour te souhaiter un joyeux Noël

Écrit par : Rebelle | 23/12/2005

Ce soir... Pas de culture! Du repos... Joyeux réveillon de noël demain, Eric, et que tu rencontres des amies merveilleuses et la femme de ta vie !!! Bisous de la part de la Pivoine.

Écrit par : Pivoine | 23/12/2005

Les commentaires sont fermés.