18/12/2005

"vouloir l'oublier c'est penser à elle..."

Ou bien "Ca s'en va et ca revient" comme chantait Cloclo.
Comme l'orage, ca vient par saccade, ca repart avec des coups de tonnerre de moins en moins fréquent mais pas forcément moins inquiétant.
Ca y est, ca revient, donc. Elle revient hanter mon esprit. A vrai dire, il ne faut pas grand chose pour raviver ces souvenirs, il suffit que j'entende le nom de sa nouvelle ville, ou que l'on parle de sa contrée natale, ...
Et puis peut-etre le hasard, mais par exemple, ce midi, on mange dans une creperie à Montparnasse avec des copains. Déja, les creperies c'est la Bretagne... contrée d'origine de la demoiselle. Et puis, je prends une galette St MALO, un endroit spécial pour elle mais sur lequel je resterai discret (c'est sa vie privée).
J'ai somnolé hier, et soudainement, j'ai eu honte de moi : je me voyais essayer de recoller les morceaux de notre amitié en lui disant qu'il n'y avait presque que de l'amitié entre nous. En gros, je me voyais lui mentir, car j'ai tjs eu des sentiments pour elle, elle m'a tjs fait craquer, et ca serait un mensonge que de l'ignorer et feindre mes sentiments.
Sinon, en dehors de ça, je tiens toujours bon, je n'ai tjs pas repris le contact. Faut quand meme préciser que malgré mes efforts et le temps qui passe; il n'y a pas un jour sans que je pense à Elle au moins quelques minutes.
Parfois, certains souvenirs reviennent à ma mémoire, comme celui du déménagement, quand sa mere nous a remmené Elle et moi. Elle était derriere, fatiguée par le déménagement et à cause de son probleme de dos.
Comme j'ai une sacrée bonne mémoire pour ce qui me tient coeur ou certains détails insolites, il suffit de peu pour re-déclencher des souvenirs liés à ma voisine.
Je me suis rarement senti aussi proche ... et amoureux, d'une fille; sans doute car je n'avais jamais éprouvé autant de tendresse. Ca a exacerbé mes sentiments.
Mon coeur est triste, et pourtant, ce qui me rend le + triste, c'est peut-etre ce qu'elle a ressentie : une trahison de ma part car je suis amoureux et qu'elle n'a pas senti mon amitié.
De ce que je retiendrai d'elle, elle m'a apporté, sa rencontre a été bénéfique au final. Elle m'a donné le gout de la promenade, notamment; ca peut paraitre bateau mais c'est loin d'etre négligeable : ca fait du bien ! Et peut-etre surtout, à me sentir si bien et si à l'aise avec elle, ca m'a soigné un peu ma timidité avec les femmes.
"vouloir l'oublier c'est penser à elle...", merci Annick pour cette petite phrase.

20:35 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

"Souviens-toi de m'oublier"...
Gainsbourg.

b.

Écrit par : bergm4n | 18/12/2005

je lis tout ou presque... et je suis d'avis aussi qu'il est possible de vivre une amitié forte entre une femme et un homme... je suis une grande amie, de celles qui croit encore qu'on peut s'aimer de mille et une façon... moi j'aime souvent sans condition, sans prétention, sans malentendu, ce sont les autres qui créent les malentendus... ceux qui ne savent pas lire entre les lignes et qui prennent tout d'un bloc! Je revinedrai te lire, un sentiment de déjà vu me pousse à en lire encore et encore plus... comme quelqu'un qui découvre ici ce qu'elle a pû écrire ailleurs, j'aime beaucoup ! bisdoux!

Écrit par : nanou | 18/12/2005

je lis tout ou presque... et je suis d'avis aussi qu'il est possible de vivre une amitié forte entre une femme et un homme... je suis une grande amie, de celles qui croit encore qu'on peut s'aimer de mille et une façon... moi j'aime souvent sans condition, sans prétention, sans malentendu, ce sont les autres qui créent les malentendus... ceux qui ne savent pas lire entre les lignes et qui prennent tout d'un bloc! Je revinedrai te lire, un sentiment de déjà vu me pousse à en lire encore et encore plus... comme quelqu'un qui découvre ici ce qu'elle a pû écrire ailleurs, j'aime beaucoup ! bisdoux!

Écrit par : nanou | 18/12/2005

Pourquoi donc parles-tu d'une trahison de ta part ? Je n'en vois aucune...

Écrit par : nuages | 19/12/2005

Trahison La trahison, c'est car elle avait cru en notre amitié, et qu'elle croit maintenant que ca n'était *uniquement* que de l'interet sentimental pour elle. Pour simplifier elle peut se dire "Merde, encore un qui ne pensait qu'à ça."
Trahie, ou flouée; si tu préferes.
Rassure-toi, je ne me sens pas entierement fautif dans l'histoire, voire presque pas du tout (car je ne vois ce qu'il y a de mal à etre gentil).
Et hélas pour Nanou la petite fée, je suis un spécialiste des malentendus ;-( j'aimerais savoir mieux lire entre les lignes.

Écrit par : Eric | 19/12/2005

"encore un qui ne pensait qu'à ça..." Je pense qu'il n'y avait pas de trahison ! Elle pourrait se dire, en effet, "merde, encore un qui ne pensait qu'à ça" si tu avais "fait semblant" d'être son ami, que tu l'avais baratinée, manipulée, joué un personnage, uniquement pour un but, le sexe, le sexe pour le sexe. Là, elle pouvait se sentir flouée, voire trahie. Mais ici, non, pour ce que j'en sais. Tu avais à la fois de l'amitié pour elle, de la tendresse, et de l'attirance. Il n'y a rien de honteux là-dedans. Elle peut être embarrassée, se dire "je croyais qu'on pouvait être amis, mais voilà, il semble être amoureux de moi, et ça, je ne peux pas, je ne veux pas lui donner", mais là il n'y a pas de trahison, de tromperie, de manipulation. Il y a la force des sentiments, de la tendresse et du désir, c'est tout.
ce serait bien que vous en parliez, même si tu dis "je sais que tu n'es pas amoureuse de moi", quitte à prendre de la distance, parce que la relation que tu désires ne sera pas possible avec elle...

Écrit par : nuages | 19/12/2005

Croire Oui, Nuages, si l'on prend mon point de vue, il n'y a pas de trahison : j'ai tjs été loyal et aussi sincere que je puisse l'etre. D'ailleurs, sur le coup, elle a apprécié ses moments passés ensemble amicalement.
Le probleme, ca n'est pas ce qui s'est passé ... mais ce qu'elle croit, ou imagine.
Tu me confortes un peu plus dans l'idée que je n'ai aucun tord (apres tout il y a des hommes qui trompent leurs femmes ou jouent aux cons, et ça, ça passe (certes un peu difficilement) et ca ne casse pas la relation, j'en ai connu). Le plus dur c'est de la convaincre; non pas que j'ai raison, mais de la vérité.
Un petit mot gentil pour rester en bons termes et aider à commencer l'année positivement, je ne demande pas plus, maintenant.

Écrit par : Eric | 20/12/2005

Les commentaires sont fermés.