08/12/2005

Passionné(e)

L'autre soir, je lisais le post de R. sur son blog; à propos des amis qui se défont. L'amité, c'est comme en amour, si un seul des deux y tient, elle risque de ne pas durer longtemps. Et je crois surtout, en voyant un certain nbre de blogs amis que j'ai découvert dans les parages que bcp de bloggeurs/bloggueses semble terriblement passionnés, dans leurs relations amoureuses, d'amitié; dans leur hobby, etc. Quand on est passionné, on met bcp de coeur dans ce qu'on fait, et bcp d'espoir d'ambition. Et ca semble difficile de trouver une personne sur la meme longueur d'onde que cette passion. Quand on n'est pas passionné, c'est plus facile, on laisse couler... (photo Godspeed You! Black Emperor)

20:12 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

la passion moteur de vie.. sans elle tout devient si linéaire...
Oui c'est l'approche des fêtes et mon anniv qui me font me poser toutes ces questions..il est parfois bon de s'ouvrir à soi..
Bonne soirée!

Écrit par : Annick | 08/12/2005

Je crois faire partie des "passionnées". C'est vrai que c'est pas toujours facile mais on vit tout tellement plus intensément.

Écrit par : Moonshine | 10/12/2005

Passioniata Merci Annick. Ah oui, et mon aniv est en Janvier (35 ans), c'est peut-etre aussi ce qui me fait un peu trop réfléchir.

Effectivement, Moonshine, et je crois qu'on est bcp par ici à vivre passionément, à y mettre bcp d'amour.

Écrit par : eric | 10/12/2005

c'est aussi le fait d'être passionné qui rend les désillusion ssi terribles à vivre. Parce quand on est passionné on est également hypersensible.

Écrit par : Dulce Locura | 10/12/2005

Passionné, hyper-sensible Oui, ca me parait naturellement indissociable, meme si je n'en ai pas parlé.
Et c'est bien ça, je suis trop sensible. Meme des amis de longue date me blessent encore involontairement, alors que je commence à les connaitre un peu mieux.
Et oui, je reste bcp dans la blogosphere en ce moment ;-)

Écrit par : eric | 11/12/2005

Les commentaires sont fermés.