18/07/2005

Sigourney Rose à Paris

Sigur Ros OLYMPIA 12 Juillet pour un concert unique, dans tous les sens du terme. Certains ont sans doute reproché la tranquillité (calme) du concert et le choix des chansons. J'ai moi meme reproché certaines longueurs. Effet garanti sur le 1er morceau avec ce rideau : les musiciens en ombre chinoises ! Difficile de ne pas être aux anges justement avec cette voix d'ange, et cette guitare si aérienne. Je n'ai jamais eu autant envie de jouer de l'archet sur guitare. Le son ou certains arrangement peuvent sembler sortir d'une autre époque (les 70's), mais il y a qqchose d'immensément intemporel dans cette musique. Parfois, les choses se déroulent presque comme dans un rêve : Sigur Ros termine le concert avec sans doute mon morceau préféré (le 8e de l'album à la parenthese), on ne pouvait pas rêver meilleur choix. Dommage qu'il manquait un peu de magie, bizzarement. Peut-etre un petit probleme à canaliser la tension du morceau. Cela donne d'ailleurs une drole d'impression; il y a un contraste étrange quand le chanteur/guitariste termine 2 morceaux près de son manche, à martyriser sa guitare avec son archet comme épris de folie; puis le voir ensuite tout angelique, quand il chante, ou bien quand il salue le public avec le reste du groupe .C'est une musique pure. Et il ne faudrait pas qu'ils perdent leur innocence en fricotant avec le business.

18:53 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.