15/05/2005

Les guerres de l'étoile

Comme bcp j'ai aimé la Guerre des étoiles. J'ai été bluffé par le premier (l'épisode IV), puis j'ai aimé le 2e (Empire strikes back). J'ai meme acheté le coffret trilogie. C'est étrange de revoir tout ça maintenant, avec le recul, on peut trouver daté certains jeux, certaines répliques. Et à la vue de l'épisode 1 diffusé il y a peu sur M6 (dans le cadre d'une belle campagne de pub déguisée), je me pose la question de l'intérêt de George LUCAS pour son "bébé". On sent LUCAS amoureux de son bébé et habité par lui, à la vue de l'excellent et instructif documentaire (L'empire des reves), mais est-ce nécessaire ??? L'empire des rêves, un nom très bien choisi finalement, car tout se passe là, on rêve en voyant Star Wars, on rêve de quelque chose qu'on ne voit pas, on rêve de ce que ca pourrait être. Pourtant peu s'en faut peut-etre pour arriver à ce stade... mais on n'y est pas. Peut-etre n'y avons jamais été, d'ailleurs. Et faut-il faire 6 épisodes (on parle de 9 aussi...) pour en arriver là ? En fin de compte, où est la substance. Il y a bcp d'action certes, mais le fond (l'histoire) ne retient pas énormément l'intérêt. La remarque s'applique aussi au Seigneur des anneaux, j'ai bcp aimé... mais dès le 2e episode (Les 2 tours), on a surtout à faire à un film de guerre, couillu comme il se doit, mais sans grande substance. Paradoxalement, et bien que l'on peut le trouver kitsch, j'ai plus d'attirance pour le DUNE de LYNCH. Paradoxalement, LUCAS avait réussi en un film (American Graffiti) ce qu'il semble essayer de rattraper avec Star Wars : l'émerveillement et l'enthousiasme pur de la jeunesse. On le sent courrir vainement après ce reve de jeunesse, et nous avec; on aimerait y arriver. Est-ce que nous avons trop vieilli ? Avons-nous laissé notre enthousiasme au grenier ? Ou bien Geroge LUCAS s'est-il fourvoyé invonlontairement en voulant poursuivre à tout prix son rêve ? Son obstination et son opiniatreté ne sont pas si éloigné d'un Ed WOOD, finalement. L'un arrivant à maintenir un minimum de reve dans ses films, l'autre ne pouvant tromper son public et s'affichant tel qu'il est. Qu'on ne s'y trompe pas, j'ai énormément de respect pour Georges LUCAS, et aussi bcp d'affection pour Ed WOOD.

13:13 Écrit par Eric | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Star Wars Je ne le ferai pas lire à Yoyo, hé hé

Écrit par : Nana | 07/06/2005

Les commentaires sont fermés.